Comment vivre correctement avec peu d’argent ?!

Le maître-mot ici, c’est la débrouille !!!

Eh oui, quand on est mère célibataire, les ressources sont rarement au rendez-vous et il s’agit donc de trouver des combines, plans ou astuces pour vivre sans dépenser trop.

 

I- LES VIDES GRENIERS

Ah, les vide-greniers ! Heureusement qu’ils sont en plein essor ! Lorsque les beaux-jours reviennent, ils sont une source incalculable d’économies et de bonnes affaires. Ils constituent aussi la sortie du week-end avec des enfants qui, petit à petit, apprennent à gérer leur argent de poche (le mien a toujours un mini budget (2 euros) pour se choisir un ou plusieurs cadeaux).

Voici quelques conseils pour être efficace et que la sortie ne vire pas au cauchemar pour jeune maman :

1/ Faire un point en début de saison (au printemps ou à l’automne) sur les besoins de chacun : qui n’a plus de slips ou de chaussettes, combien de pantalons, pulls etc… Cela évite d’acheter des tonnes de vêtements inutiles (et lourds à porter) et d’oublier les pièces indispensables. Si possibilité de vacances à la montagne, penser dès maintenant aux affaires de ski qui sont vraiment données en général…

2/ Partir le plus tôt possible (avec les petits, se lever tôt n’est en général pas un gros souci…) pour avoir le plus de choix. Prévoir le sac à dos et le cabas à roulettes (ou poussette), de l’eau et à manger pour les enfants. Bien les couvrir ! Comme j’écrivais avant, à partir d’un certain âge, pour éviter les crises de pleurs et de frustrations, leur donner un petit budget pour choisir un cadeau est source de paix et de responsabilité pour les enfants. Attention aussi à toujours avoir un oeil sur eux et bien leur expliquer avant la sortie qu’ils ne doivent jamais s’éloigner de nous !!

3/ Je repère les stands qui m’intéressent souvent à la « tête » des vendeurs : je vise plutôt les femmes (avec enfants…) et qui s’habillent comme j’aime : toutes les chances de trouver le style d’habits qui me plait pour les enfants ou moi. C’est donc vers ces stands-là que je vais en priorité (les vide-greniers sont de plus en plus grands, difficile d’en faire le tour…).

4/ Je négocie toujours un peu (pour la forme ou pas…). C’est le jeu du vide-grenier !

 

II – LES RELATIONS

C’est fou comme les gens accumulent. Il suffit parfois de demander à la ronde si quelqu’un n’a pas dans sa cave ou ailleurs un lit parapluie inutile, une turbulette, des après-ski… pour voir venir des trésors gratuits !! Je n’ai pas beaucoup de complexes à demander aux copines, mais aussi aux parents des camarades de mon fils aîné pour le plus petit… à la famille éloignée lorsque c’est possible, aux voisins … Nous avons tous tellement de choses, est-ce vraiment nécessaire d’acheter tout neuf ?!

Bien entendu, je donne moi-même tout ce que je n’utilise plus et essaye dans la mesure du possible de proposer des services en retour pour ne pas me sentir « assistée » : inviter des enfants le week-end, prêter un matelas d’appoint… Cela crée une atmosphère de coopération et d’entraide et c’est finalement une bonne manière d’entrer en relation !

 

III-LES ASSOCIATIONS

J’ai été bénévole pendant deux ans au Secours Populaire. Il y a des bourses aux vêtements, livres, meubles et objets. Les gens sont impliqués et compréhensifs. On peut même parfois trouver des locations moins chères pour les vacances…

Il y en a bien sûr plein d’autres… Allez voir à la rubrique « Associations » dans VOS DROITS pour ce qui concerne spécifiquement les mères célibataires…

 

IV – LES ACTIVITES

La CAF propose pour les familles remplissant certaines conditions de ressources un ticket temps-libre pour financer une activité par enfant pendant l’année (ou une colonie de vacances). Il faut se renseigner auprès des organismes concernés pour savoir s’ils acceptent les tickets CAF ou non…

En ce qui concerne les sorties familiales du week-end, là, c’est vraiment une question d’informations locales : il y a souvent beaucoup de petites choses gratuites (ou peu chères) à faire avec les enfants : regardez sur le site de votre mairie ou du département !

Moi, j’aime bien les ciné-goûters où, pour 3,5 euros, on peut voir un film de qualité et il y a un goûter à la sortie pour les petits. Cela demande un peu d’organisation (repérer les événements qui nous intéressent à l’avance…), mais, avec les enfants, on est obligées de toute façon !

 

V – ALIMENTATION

Bon, pas de miracles, car les bons plans sont difficiles dans l’alimentaire lorsqu’on a des horaires de boulot… Pour celles qui ont une demi-journée au moins de libre, allez faire un tour dans les grandes surfaces : il y a de plus en plus de produits bradés à 50% lorsque la date limite de consommation arrive. Personnellement, je ne respecte pas des masses ces fameuses dates : déjà, je congèle, comme ça je peux consommer longtemps après. Puis, selon les produits, je dépasse allègrement : tout ce qui est produit laitier est à sentir et regarder : si pas d’odeurs mauvaises, on peut manger !

Le micro-onde est une arme assez infaillible pour vérifier si le produit est encore bon ou pas : un aliment qui est mauvais, se mettra à sentir vraiment fort après le passage au micro-onde. S’il sent bon,  c’est qu’on peut le manger !

Bien entendu, être particulièrement vigilante avec la viande !!!

 

VI – LES VACANCES

Ca c’est un budget !!

Toujours à la CAF, vous pouvez avoir droit à un bon vacances qui vous permet de financer une ou deux semaines dans un organisme reconnu par la CAF jusqu’à 70%. Il faut remplir des conditions par rapport au quotient familial…

Des vacances moins chères :

1/ Je vous recommande la formule « accueil paysan » qui propose souvent des gites à prix réduits dans toutes les régions. En plus, il s’agit de faire découvrir les activités des agriculteurs et l’accueil en général est très sympa. Les enfants adorent les activités avec les animaux, le potager ou la cueillette. Ce sont les vraies vacances à la campagne, comme autrefois !

Voici le lien du site internet :

http://accueil-paysan.com/

2/ Lorsque c’est possible, demandez autour de vous : amis, voisins, familles, ont parfois des bons-plans (appartements prêtés ou loués pas cher…).

3/ L’échange de logements : si votre logement n’est pas trop mal, dans un coin un peu « touristique », vous pouvez l’échanger sur des sites comme :    http://www.intervac-homeexchange.com/               http://www.echangersamaison.com/

Il y en a plein…

Quand on veut vraiment se faire héberger gratuitement dans le monde entier, il y a :

www.hospitalityclub.org.

www.couchsurfing.com.

De nouvelles façons de voyager en rencontrant les locaux… Je sais qu’avec un ou plusieurs enfants, c’est plus compliqué à trouver, mais c’est souvent possible, il suffit de demander !

 

2 réflexions au sujet de « Comment vivre correctement avec peu d’argent ?! »

  1. Bonjour , j ai découvert il y a quelques jours que le père de ma fille qui nous a abandonné y a 15 ans , à 2 autres enfants et avant , nous avions vu un avocat pour une reconnaissance en paternité mais son avocate à prétendu que sa propre fille le  » harcéle  » et il ne la considére pas comme sa fille
    Alors que légalement elle est son enfant naturelle
    Maintenant qu elle a découvert sur FACEBOOK sur le compte du grand père une photo avec ses autres demi-soeur et frère , comment va t elle le vivre ?
    Elle préfère à la limité , considérer qu il n est pas de sa famille.
    Je trouve que c est une réaction saine , elle a peut-être raison de le prendre comme ça suite à son comportement , lorsque ils nous as abandonné elle et moi , enceinte.
    J hésite à poursuivre la procédure d ADN , monsieur D de Nantes peut s y opposer à nouveau.
    Et l’ affaire en reste là.
    Je pense et estime qu un jour , le lien de filiation , de sang , des demi sœur et frére ont le droit de savoir
    Même si le fait que nous soyons dans la région bordelaise mais que sa famille a mr D.H soit resté à BORDEAUX
    La France c est pas grand et Nantes et BORDEAUX pas loin..;
    Bref , j aimerais échanger et lire d autres témoignages et surtout sur le plan juridique si vous avez été dans le même cas de figure que moi , est ce que vos démarches entreprise ont abouti a de bonnes conclusions , quels ont été les résultats , qu elle qu ils soient , et surtout déculpabiiliser , car la femme porte toujours les responsabilités et mr D.H à ce jour à le droit d abandon d enfant

  2. Bonjour.
    Comme vous, maman célibataire et fauchée la plupart du temps.

    Comment j’ai amusé mon pt garçon ? Sortir le soir faire une promenade à pied, mais lui avec les yeux bandés….Bien sur, il était accroché à moi. Il adorait

    Aller à l’eglise. . ben oui…. il y avait les bougies, la musique. les gens qui se donnent la main… bon… non non, nous ne sommes pas croyants, mais c’était amusant pour lui.

    Camping, n’importe où, même à 5 km de la maison. Vous n’avez pas le temps de vous installer, qu’une bande de gosses arrive. Et voilà mon gamin parti. ben moi, non, j’aime pas beaucoup.

    Dire à mes parents… je pars en Italie avec le gamin avec « les routiers sont sympas »….. mes parents sont presque tombés par terre de peur.. ils nous ont offert le billet d’avion. (pas beau non, pas du tout).

    amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>